Elle pensait que c’était de sa faute …

Louise Samson est une étudiante âgée d’à peine 20 ans connaissant quelques difficultés financières. Pour payer la fin de ses études, malgré son manque d’expérience professionnelle, elle avait trouvé un job en tant que baby-sitter. Étant donné qu’elle adorait les enfants, ce job était une aubaine !
Pour couronner le tout, elle disposait dorénavant de beaucoup de temps libre suite à sa récente rupture avec son petit copain de 25 ans complètement immature.

Tout était parfait, la petite Alison était adorable, les parents courtois, et tout ça pour un salaire plus que correct. Il arrivait même que le père lui donne un peu plus d’argent que le salaire prévu afin qu’elle puisse « se détendre et profiter » entre deux journées de cours.
Lorsqu’il en avait la possibilité, il discutait avec elle. D’habitude, c’était des conversations à propos de la pluie et du beau temps, mais il leur arrivait d’avoir des conversions à propos de sujets plus personnels.

Louise était aux anges d’avoir enfin rencontré un homme mature, brillant et désirable même si elle savait qu’il était marié et jamais rien ne se passerait entre eux-deux.

Cependant, un soir, les choses ne se sont pas passées comme prévu. En effet, le père rentra à la maison plus tôt que d’habitude, visiblement de mauvais poil comme si cela s’était mal passé à l’hôpital. Il était tard, la petite Alison dormait déjà donc Louise annonça donc qu’elle allait se coucher.

Le père posa son verre de whiskey et lui demanda de rester un peu. Lorsqu’elle s’approcha, il l’attrapa et l’embrassa passionnément.

Choquée, elle recula brusquement, le regardant avec les yeux remplis d’incompréhension.
Le père tenta de la rassurer en lui disant ô comment il avait flashé sur elle dès le premier jour qu’ils s’étaient rencontrés, qu’il était complètement sous son charme et qu’il était tombé amoureux d’elle.

Il l’embrassa à nouveau et cette fois, avec le coeur battant à mille à l’heure, elle ne recula pas. Il est vrai qu’elle avait directement été attirée par lui et qu’elle avait des sentiments pour lui. C’était comme si un de ses réalisait, elle le laissa l’entraîner dans la chambre et passa donc la nuit avec lui.

Elle pensa que c’était la plus belle nuit de sa vie.
Cependant … Il n’était pas ce qu’il prétendait être !

En effet, le lendemain, désormais complice d’adultère, Louise reçut un coup de fil de la petite Alison lui disant de ne plus revenir travailler.
Après plusieurs jours, aucune nouvelle, ni d’Alison, ni même du père.
Elle avait aussi appris qu’une fille de son école s’était faite engagée en tant que baby-sitter par le couple après elle, et s’était également faite virée quelques jours plus tard.

Elle s’est alors posé une seule question : pourquoi ?

Lors d’une soirée, elle décida d’approcher la fille et lui poser quelques questions. La fille lui rétorqua « oui j’ai couché avec le docteur, et même sa femme ! »

Elle lui raconta tout : que les parents de la petite Alison menaient une vie sexuelle pas très catholique, que leur dernier fantasme était « la baby-sitter », qu’ils n’étaient rien d’autres que des pervers profitant de la naïveté de jeunes filles, etc.
Louise répliqua qu’elle n’aurait jamais imaginé une chose pareille venant d’un docteur !

Se sentant alors humiliée et abusée, Louise comprit qu’elle avait été la victime d’un couple dépravé et qu’ils s’étaient servis d’elle pour réaliser leurs fantasmes sexuels.
Plus encore, elle était maintenant sans emploi, sans argent et bientôt sans étude !

La leçon qu’elle retiendra de cette expérience est que l’habit ne fait pas le moine et que tout peut mal tourner en un rien de temps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *